.


  

 La veille de la tuerie, Tignous adressait à l'association de la presse judiciaire,
dont il était membre, un dessin à son image : drôle et impertinent.